Progression et système de ceinture en Jiu-Jitsu Brésilien

Ecrit par Nicolas Gregoriades pour jiujitsubrotherhood.com / Traduit par Vincent N. pour ikusa.fr

Le Jiu-Jitsu a un système de ceinture beaucoup plus strict que la plupart des arts martiaux. Cela peut prendre plus de 10 ans pour atteindre la ceinture noire.

Comme il n’y a que très peu de ceintures, on passe beaucoup de temps dans chacune. De plus, le progrès ne sera pas linéaire. On va passer des semaines ou des mois à stagner avant d’être récompensé avec un bond en avant et de nouvelles habilités. Par moment, on croit que l’on ne s’améliore plus, ou même que notre niveau empire. Mais ce dur moment est en fait un allié et est même un indicateur de progrès. Ce sont ceux qui ont la force mentale de continuer même lorsqu’ils sont confrontés à ce type de difficulté, qui arrive à atteindre un meilleur niveau technique.

 

 

Il y a plusieurs années, la ceinture noire Roy Harris a écrit un bon article qui détaille ce qui est attendu pour chaque ceinture. Je l’ai extrapolé et fourni une explication de ce que j’attends de mes élèves à chaque niveau de ceinture. Dans toutes circonstances, n’oubliez pas d’apprécier le processus. Ne soyez pas trop concentré sur la ceinture supérieure, ou gagner des compétitions, etc.

Ceinture Blanche

En tant que ceinture blanche, l’objectif est de se composer un cadre de référence pour les futurs enseignements. Il faut apprendre ce que l’on ne sait pas. Pensez au JJB comme à un puzzle que vous essayez de comprendre. La ceinture blanche est le moment où l’on crée les contours du dessin, avant de remplir le centre.

Apprendre à se relâcher est une compétence absolument essentielle et la ceinture blanche est le meilleur moment pour l’acquérir. Je ne peux pas accentuer assez sur l’importance de ceci. Le seul moyen d’acquérir cette compétence, est d’apprendre à contrôler son ego. Rappelez-vous : on n’attend rien de vous à cette étape. Essayez de concentrer votre énergie sur l’expérience plutôt que les simples faits de gagner ou perdre.

Quelques suggestions d’objectifs en ceinture blanche :
1. Apprendre les noms de chacune des positions principales et en acquérir les bases. Par exemple, être capable d’identifier la position de garde.
2. Apprendre à contrôler son ego en acceptant que l’on sera battu par les élèves plus avancés. Si vous êtes fort et naturellement athlétique cela sera encore plus important pour vous.
3. Se familiariser à la « sensation » du jiu-jitsu. Faites attention à la façon dont votre corps bouge au sol, et comment un adversaire qui résiste va utiliser sa force et son poids.
4. Choisir une technique et essayer de la maîtriser.

Ceinture Bleue

Un jour, j’ai demandé à Roger Gracie, le meilleur combattant de Jiu-Jitsu de la planète, ce qui l’a rendu si fort. Après avoir réfléchi un petit moment, il me répondit : « j’ai construit mon jeu autour d’une défense solide. J’ai commencé par rendre presque impossible pour quiconque de me soumettre. »

Entendre ceci m’a fait réfléchir profondément. Depuis ce moment, je me suis concentré exclusivement sur ma défense. Je ne donnerais pas de ceinture bleue à un élève s’il n’a pas une défense décente. Je veux les voir être capable de sortir de chacune des positions majeures avec une certaine aisance.

Puis, on doit apprendre à passer la garde. Pour moi, passer la garde est l’aspect le plus difficile du jiu-jitsu. On passe beaucoup de temps dans la garde de nos partenaires/adversaires, donc on doit devenir très efficace à gérer cette position.

Quelques suggestions d’objectifs en ceinture bleue :
1. Avoir deux sorties solides de la montée, le dos et la croix.
2. Maîtriser deux techniques pour le passage de garde.
3. Participer à une compétition au minimum.

Ceinture violette

C’est la ceinture du mouvement, de l’élan, du momentum. On apprend à utiliser l’élan de son propre poids ainsi que celui de son adversaire pour atteindre ses objectifs de mouvements, de techniques. Beaucoup de mouvements « inutiles », « gaspillés », qui compliquaient votre jeu aux ceintures inférieures, seront effacés.

La ceinture violette est aussi le moment où l’on finit de bâtir la fondation, la base de notre jeu. Comme mentionné précédemment, je suggère que cette fondation ait une défense solide. On doit passer son temps à cette ceinture à se concentrer sur les aspects les plus faibles de son jiu-jitsu – ce que l’on appelle « les trous dans votre jeu ».

Une bonne ceinture violette a aussi une excellente attaque et est dangereux dans n’importe quelle position. C’est aussi là que le jiu-jitsuka doit commencer à apprendre à attaquer en utilisant des combinaisons de techniques.

En tant que ceinture violette, la garde doit être vraiment très efficace. On doit être familiarisé à chaque type de garde et être spécialisé dans au moins une, de préférence deux.

Quelques suggestions d’objectifs en ceinture violette :
1. Avoir 3 combinaisons d’attaques depuis la garde.
2. Avoir 3 soumissions depuis la croix, la montée et le dos.
3. Être familier avec toutes les variantes de la garde.

Ceinture marron

Bien qu’il ne soit pas encore un maître de l’art, il y aura très peu de positions ou situations qui ne seront pas familier à une ceinture marron. A ce moment on a développé son propre style, probablement reconnu comme quelqu’un qui préfère travailler au dessus, depuis la garde, complet, etc.

Une ceinture marron correcte est capable d’enseigner l’art aux autres. En fait, c’est à ce moment que beaucoup de pratiquants de JJB réalisent qu’ils ont une passion pour l’enseignement et décident de s’embarquer dans une carrière de coach. Elle comprend également que l’enseignement est un bon moyen de consolider ses connaissances.

Une ceinture marron est diabolique sur les positions au-dessus (en passage de garde). En montée et en croix, elle sait utiliser son poids de corps et s’assure que la personne en dessous en ressent chaque gramme. Elle passera la garde en profitant de la plus petite des opportunités. Son équilibre la rendra très difficile à renverser.

A ce niveau, le pratiquant aura développé des contres à chacune des techniques les plus utilisées. Cela veut dire qu’il sera en avance d’au moins un ou deux mouvements par rapport à des adversaires de ceintures inférieures.

Il aura également plusieurs techniques « signatures ». Ce sont les mouvements qu’il maîtrise et qu’il arrive à passer à presque tout le monde.

Quelques suggestions d’objectifs en ceinture marron :
1. Essayer d’enseigner quelques cours à son académie.
2. Parfaire la distribution de son poids et équilibre dans les positions au dessus.
3. Travailler sur des contres pour chaque attaque rencontrée.

Ceinture noire

La ceinture noire de jiu-jitsu est vraiment un maître de son art. C’est une personne qui connaît beaucoup plus sur son corps, son esprit et ses limites que l’individu lambda.

Il est humble, sympathique et respectueux des autres. Il est un combattant très efficace et dangereux mais utilise ses compétences et habilités pour défendre et aider ceux moins capables que lui.

La ceinture noire commence à regarder le monde avec des yeux nouveaux. Il peut prendre le mouvement le plus basique qu’il a répété un millier de fois et réaliser qu’il est toujours capable de le peaufiner.

Une ceinture noire bouge avec une économie de mouvement et de grâce. Plus important, il sait quand bouger et quand rester immobile. Son jiu-jitsu n’est pas seulement efficace, son jiu-jitsu est beau.

Quelques suggestions d’objectifs en ceinture noire :
Comprendre que le voyage n’est pas fini.
Rester humble et continuer à apprendre et grandir.

Ceinture rouge

Ne pensez même pas à la ceinture rouge. Sérieusement.

Laisser un commentaire

*